Auteur

Karine Boivin Forcier

SAGUENAY – Gestionnaire senior en technologie, Marc Tremblay a choisi CONFORMiT pour effectuer un retour dans sa région natale. Selon lui, l’entreprise saguenéenne offrant des solutions de gestion complète en santé, sécurité et environnement n’a rien à envier aux grandes firmes internationales.

« Tout est là au niveau de la plateforme technologique, des méthodes de fonctionnement. […] Ils ont monté quelque chose d’unique. Ils ont développé en région un produit à haute valeur technologique destiné à l’exportation », lance d’emblée le nouveau chef de la direction technologique. M. Tremblay ajoute qu’il y a peu d’entreprises en région qui travaillent avec des technologies à la fine pointe (dont Kubernetes, TensorFlow et les architectures Microservices).

Selon lui, l’un des éléments-clés qui permettent à CONFORMiT de se distinguer, c’est qu’elle a su opérer une transformation solide. D’abord, elle a adapté ses produits logiciels reconnus dans leur milieu pour transformer leur architecture sous la forme infonuagique et les offrir désormais en mode « software as a service (SaaS) ». Elle a également changé son mode d’organisation pour une forme plus organique qui se repositionne selon les besoins immédiats.

Retour aux sources

Gestionnaire technologique aguerri, Marc Tremblay avait quitté la région en 1989 après ses études au cégep de Jonquière, entre autres parce qu’il n’y avait pas de postes dans la région en matière de création de produits et d’infrastructure de systèmes. Il a notamment occupé des postes de cadre de direction technologique et de gestion de développement de produits chez la montréalaise iPerceptions, chez Neuralitic Systems, un leader des mégadonnées maintenant sous l’égide du géant français Thales et chez Cilys, acquise par la californienne Openwave Systems, avec qui il a aussi œuvré.

Avant de se joindre à CONFORMiT, M. Tremblay avait déjà des contacts avec l’entreprise, puisque la direction lui avait demandé de se joindre à son comité aviseur, composé entre autres de personnes de calibre dans le domaine des technologies provenant de l’extérieur de la région. Par la suite, on lui a proposé le poste à Saguenay. « Bien que l’entreprise soit favorable au télétravail, elle cherche à composer une masse critique, un nœud d’expertise autour de Saguenay », mentionne l’almatois d’origine.

Père de famille depuis 2016, le chef de la direction technologique envisageait avec sa conjointe de s’établir en dehors de Montréal. La proposition de CONFORMiT a eu pour effet d’accélérer sa réflexion. Alors que sa conjointe a également eu une offre d’emploi d’une autre entreprise établie à Saguenay, le couple a décidé de faire le grand saut pour venir s’y établir. « Je suis content de retrouver ma région. Ma conjointe, qui ne vient pas d’ici, est comme un poisson dans l’eau. […] Le rythme de vie est moins rapide, moins stressant et plus humain », rapporte Marc Tremblay.

Il a toutefois dû surmonter quelques défis logistiques, comme celui de trouver un service de garde pour son enfant. Selon lui, l’offre de soutien aux nouveaux arrivants gagnerait à être consolidée, par exemple avec un guichet unique où l’on pourrait découvrir les services offerts dans leur totalité. « Il y a des petits détails plus “challengeant”. […] C’est beaucoup de logistique », estime-t-il.

Beaucoup d’opportunités

Le nouveau chef de la direction technologique considère que CONFORMiT a beaucoup d’opportunités devant elle, non seulement avec sa plateforme de gestion, mais aussi avec toutes les intégrations possibles. « Il y a une nature prédictive dans le domaine de la santé et sécurité au travail. […] On a un modèle statistique à alimenter. On peut penser à l’apprentissage machine », mentionne-t-il.

L’entreprise a déjà développé une application qui fonctionne dans le domaine de la détection automatique des risques. « On prend par exemple une photo d’un travailleur ou d’un escalier, par exemple, et automatiquement on va avoir les risques identifiés », explique Marc Tremblay. Par ailleurs, un travailleur constatant un risque pourrait simplement prendre une photo et le formulaire serait rempli automatiquement. L’application, développée en collaboration avec l’UQAC, n’est pas encore connectée à la plateforme, mais elle est fonctionnelle. M. Tremblay prévoit travailler rapidement à l’intégration de cette application à la plateforme.

Celui qui possède à son actif neuf brevets accordés et en instance entend aussi être très actif du côté de la protection de la propriété intellectuelle des innovations développées par CONFORMiT. « J’ai l’intention d’aller chercher des brevets pour ce qu’on développe. […] Ça permet de se défendre contre d’autres joueurs, de développer des technologies exclusives et de créer de la valeur pour l’entreprise », affirme-t-il.

Rappelons que, comme l’avait rapporté Informe Affaires en mai, l’entreprise saguenéenne désire intégrer l’intelligence artificielle et la réalité augmentée à sa prochaine génération de logiciels de gestion de la santé et sécurité au travail.

Commentaires