Auteur

Dominique Savard

SAGUENAY ― En plus de tracer un bilan positif de sa première année d’implantation dans ses bureaux de la rue Racine à Chicoutimi, le PDG des studios canadiens d’Ubisoft Yannis Mallat et le directeur général d’Ubisoft Saguenay, Jimmy Boulianne annoncent, aujourd’hui (NDLR-2019-02-14), des projets porteurs pour l’avenir.

Récemment lancé, le programme Ubisoft Éducation, qui vise à préparer les jeunes du Québec aux métiers du futur, aura des déclinaisons très concrètes au Saguenay-Lac-Saint-Jean. D’abord, Ubisoft Saguenay devient partenaire officiel du Conseil régional de prévention de l’abandon scolaire (CREPAS). Grâce au partenariat d’Ubisoft Éducation avec le Réseau Technoscience, des trousses numériques d’éveil à la programmation seront disponibles dans la région. Ces trousses ont été développées en collaboration avec les experts du Centre d’entrepreneuriat et d’essaimage (CEE-UQAC).

« Dès septembre prochaine, notre partenaire Fusion Jeunesse qui rejoint actuellement 789 jeunes du primaire et du secondaire dans 29 écoles au Québec, débutera un projet de création de jeu vidéo à l’école Charles Gravel », a souligné M. Mallat.

Au Cégep, Ubisoft Saguenay a aussi développé des collaborations avec le Cégep de Jonquière avec le programme Art et technologie des médias. Des employés du studio ont d’ailleurs déjà donné une formation sur la « Conception d’expérience utilisateur dans une application connectée. » Des discussions sont aussi amorcées avec le Cégep de Chicoutimi et d’autres entreprises de la région, pour l’implantation d’un projet pilote d’attestation d’études collégiales (AEC) liée à des besoins concrets dans leurs organisations, dont l’art numérique dans le cas d’Ubisoft.

« Du côté de l’UQAC, une entente a été conclue pour installer à Saguenay une extension de notre laboratoire de prototypage Ubisoft La Forge. Le projet de recherche appliquée sur lequel nous travaillerons portera sur l’analyse de données profondes afin d’assurer une expérience de jeu optimale aux joueurs. On peut donc dire que nous ferons ensemble de l’intelligence artificielle made in Saguenay! », ajoute le PDG des studios canadiens d’Ubisoft. Ce dernier a également annoncé un nouveau programme de bourses d’excellence universitaire qui comprend l’octroi de quatre bourses pour l’année scolaire 2019-2020. Elles seront octroyées dans des disciplines liées à l’informatique et au jeu vidéo. L’une de ces bourses sera exclusivement destinée aux étudiantes.

Appui à l’entrepreneuriat régional

Dans la cadre de son programme Ubisoft Entrepreneurs, une entente de principe a été conclue avec le CEE-UQAC. Ce partenariat permettra le développement d’un programme de soutien à l’entrepreneuriat, spécifiquement pour les domaines reliés à la techno-créativité, au numérique et au jeu vidéo. Toujours avec le CEE-UQAC, Ubisoft Entrepreneurs contribuera également à la mise sur pied d’une vitrine technologique en collaboration avec l’UQAC, les quatre collèges de la région et des entreprises du secteur.

Bilan de la première année

Pour sa part, Jimmy Boulianne, a tracé avec fierté le bilan de la première année d’Ubisoft Saguenay. Le studio compte 46 employé(e)s dans 10 métiers, dont 12 femmes. 33 (71%) de ces personnes sont originaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean et 11 (24%) ont effectué un retour dans leur région natale. Cette équipe a, notamment collaboré à l’un des plus grands succès du Groupe Ubisoft soit « Rainbow 6 Siege ». Ce jeu a attiré, en décembre seulement, plus de 10 millions de joueurs uniques dans son univers. Ubisoft Saguenay a aussi travaillé sur « Assassin’s Creed Odyssey ».

« Nous avons reçu un mandat hyper actuel et pertinent dans une industrie où le « on line » est de plus en plus omniprésent. Nous sommes fiers d’avoir pu réunir une équipe expérimentée, en majorité originaire de la région, pour travailler sur ce mandat stratégique. Cela démontre bien tout le potentiel de la région dans notre industrie », a déclaré le directeur général d’Ubisoft Saguenay en confirmant que son entreprise emménagera dans ses nouveaux espaces spacieux du 31, rue Racine Ouest, à l’été 2020.

Commentaires