Guy Bouchard
Auteur

Guy Bouchard

ROBERVAL- La Ville de Roberval s’active présentement à offrir des services de transport aérien pour des destinations à l’intérieur de la province de Québec. D’ailleurs, les gens d'affaires  et la population sont invités à aller répondre à un sondage sur le site web de la municipalité, afin de s’exprimer sur le sujet. Par Chantale Potvin - Lors de l’entrevue avec Informe Affaires, le maire Guy Larouche était rempli d’espoir quant à la possibilité d’offrir, grâce à la compagnie Max Aviation, intéressée à offrir le service, des vols intra-Québec à des prix abordables à partir de Roberval. « Au Québec, il est possible de trouver des vols d’avion à travers la province, mais c’est extrêmement dispendieux, voire hors de prix. De là mon idée! On doit utiliser au maximum nos infrastructures pour développer notre milieu », a insisté le maire Larouche, lors d’une conférence à l’aéroport de Roberval, qui est situé à trois kilomètres du centre-ville. Essentiel au développement économique  Selon Guy Larouche, ce projet a toutes les chances de grandement stimuler le développement économique et touristique dans le secteur de Roberval. Or, rien ne se fera sur un coup de tête et sans l’assentiment des citoyens. « Il est nécessaire de réaliser une étude pour valider le marché d’affaires et l’utilisation par notre population de ce moyen de transport. De plus, il est important d’ajouter que les touristes seront beaucoup plus tentés de visiter notre région si les coûts de transports aériens sont abordables», a estimé le maire en ajoutant que la Ville de Roberval est prête à aller de l’avant si la réponse de la population est positive. Il est important de préciser que lors de la conférence de presse, le 3 avril dernier, le maire Larouche venait d’assister à une réunion du Comité sur les aéroports régionaux de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), duquel il fait partie. Lors de ce rassemblement, il a pu faire le point sur les dossiers prioritaires pour le milieu municipal en matière de transport aérien régional. « Aussi, même si aucune subvention ou aide gouvernementale n’est prévue pour l’instant, je ne perds pas espoir de voir des annonces à cet effet en 2018. Les aéroports régionaux sont des infrastructures névralgiques pour la vitalité économique de nos régions et doivent, à ce titre, être soutenus adéquatement », a-t-il déclaré en promettant d’interpeller le gouvernement quant aux questions liées aux immobilisations des aéroports, à la desserte aérienne et aux prix des billets d’avion. Max Aviation Pour le moment, le partenaire potentiel de l’aéroport de Roberval est Max Aviation, l’une des plus importantes entreprises de transport nolisé au Québec. Opérant six bases d’opérations au Québec, la compagnie, qui possède 49 appareils, songe à investir pour offrir de nouveaux services à Roberval.

Commentaires