Auteur

Jean-Luc Doumont

SAGUENAY – Martin St-Gelais, PDG de Box 1873, a confirmé en entrevue à informe Affaires un investissement de 300 000 $ pour acquérir un bâtiment et installé son entreprise Box Esthétique et Box Carrosserie. De plus, il a par ailleurs ajouté qu’une première succursale de son entreprise pourrait voir le jour au courant de cette année au Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Le centre mécanique, pneus et conversion propane du centre-ville de Jonquière sur la rue Saint-Dominique. (Photo : Jean-Luc Doumont) Le centre mécanique, pneus et conversion propane du centre-ville de Jonquière sur la rue Saint-Dominique. (Photo : Jean-Luc Doumont)
Depuis octobre 2016, Martin St-Gelais, a pris possession d’un ancien entrepôt appartenant à Rio Tinto pour le convertir en garage. D’énormes travaux ont été réalisés afin de répondre aux normes de l’automobile. En plus de créer cinq emplois, l’homme d’affaires prévoit d’ici six mois ajoutés cinq à dix emplois supplémentaires. « Box 1873, se résume par des services automobiles complets. Que ce soit la mécanique, les pneus, l’esthétique, la carrosserie ou la conversion au propane qui compte plus de 100 clients, nous offrons une large gamme de produits sous une seule bannière », a-t-il commenté. Avec trois places d’affaires à Jonquière (deux au Parc industriel Alexis-Le-Trotteur et une autre au centre-ville sur la Saint-Dominique) comptent actuellement une dizaine d’employés. Des clients fidèles De plus, l’entrepreneur possède la bannière Discount pour la location de véhicules. De 18 véhicules par jour, Martin St-Gelais a vu une croissance pour grimper à 50 locations par jour qui a permis de créer deux emplois à temps plein. « Le concept Box 1873 permet d’avoir des clients nombreux et fidèles. Nous travaillons sur 900 véhicules par année pour Saguenay Auto ou encore Saguenay Marine pour du polissage extérieur, nettoyage intérieur et la préparation avant la livraison. Mais ce n’est pas tout, nous travaillons avec les concessionnaires automobiles de la région pour exporter des véhicules vers Montréal, les États-Unis, l’Afrique de l’Est ou encore Ottawa », a-t-il ajouté. Modèle d’affaires Martin St-Gelais ne cache pas qu’en travaillant en vase clos, ça lui a permis de peaufiner son modèle d’affaires et bâtir des procédures très précises en vue d’exporter le nom « Box 1873 » ailleurs dans la région ou à travers le Québec. « Je viens de l’aéronautique et tout est bien précis, ce sont des étapes à suivre. Pour les différentes procédures que mes employés doivent suivre, je me suis inspiré cela. Je ne cache pas qu’il y a eu des approches pour ouvrir des succursales dans la région. On peut penser à Chicoutimi, Alma, Roberval ou encore Saint-Félicien. Dans une optique de six mois à un an, une bannière s’ouvrira, c’est certain. Je vais être propriétaire du bâtiment en question », a-t-il conclu. Pourquoi Box 1873? Tout d’abord le mot « BOX » est inspiré par les « box » de chevaux et pour les voitures de course au Nascar. Ensuite, 1873 marque l’année de l’invention et de la commercialisation en France de la première automobile au monde par un certain Amédée Bollée.

Commentaires