Jonathan Thibeault
Auteur

Jonathan Thibeault

SAGUENAY – Rio Tinto accroît son partenariat avec CGI pour la stimulation de ses usines d’aluminium de l’Atlantique, plus précisément dans le soutien aux opérations du Centre opérationnel aluminium de Rio Tinto à Arvida. Cet important partenariat d’une durée de quatre ans est évalué à près de 30 M$.

Les deux multinationales travailleront ensemble pour préparer l’avenir technologique et opérationnel des alumineries. Grâce à la ratification de ce partenariat, une vingtaine d’emplois seront créé parmi les 100 déjà existants. « Nos deux entreprises travaillent en étroite collaboration depuis plus de trente ans. Nous explorerons maintenant des moyens de façonner l’avenir de nos installations dans le secteur de l’aluminium en combinant l’expertise humaine avec les technologies numériques. L’innovation a toujours été au cœur de nos opérations et nous rechercherons de nouvelles façons d’extraire le maximum de valeur des données que nous capturons afin d’améliorer la performance de nos opérations. », a souligné Gervais Jacques, directeur exécutif, Opérations Atlantique, Rio Tinto Aluminium.

Données en temps réel

Ce partenariat visera avant tout à développer de nouveaux outils et systèmes afin d’appuyer les opérateurs du Centre opérationnel aluminium (COA) situé à Saguenay, en utilisant les mathématiques prédictives, l’apprentissage par machine et la modélisation avancée. « Nous sommes les seuls à avoir un centre qui centralise l’ensemble de nos cuves. Il est maintenant possible d’analyser plein de données. Grâce à notre partenaire, nous pourrons être plus proactifs dans nos démarches », a précisé M. Jacques. « L’implantation des systèmes de suivi du COA est complétée depuis février dans l’ensemble de nos alumineries de l’Atlantique. Les techniciens basés à Arvida peuvent maintenant surveiller nos 3 000 cuves sans interruption », a-t-il ajouté.

40 emplois créés

Ouvert depuis 2015, cne centaine de techniciens sont à l’emploi du COA. « Chez CGI, nous avons environ 100 employés qui travaillent tous les jours avec Rio Tinto à Saguenay. On va créer vingt nouveaux emplois spécifiquement pour ce projet. Nous avons également l’intention de créer entre 150 et 200 nouveaux emplois dans la région dans les trois prochaines années. Le tout est possible grâce à RT, mais aussi avec nos clients de partout dans le monde » a spécifié Michael Godin, vice-président principal, Services commerciaux et publics chez CGI. Du côté de RT, une vingtaine de postes seront également ouverts.

Demeurer compétitif

L’objectif de cette transition vers le numérique est de rendre les huit installations américaines plus compétitives. « Rio Tinto est un pionnier dans la recherche et le développement de technologies d’électrolyse d’avant-garde ici au Saguenay – Lac-Saint-Jean où l’aluminium que nous produisons présente l’une des plus faibles empreintes carbones au monde. Ce partenariat avec CGI nous assurera un soutien ultraspécialisé fondé sur les dernières techniques d’analyse de données et des systèmes de technologie de l’information, ce qui accroîtra la sécurité et même la productivité de nos opérations », a conclut M. Jacques.

Commentaires