Auteur

Jean-Luc Doumont

SAGUENAY - C’est lors du 32e Colloque Santé et sécurité du travail du Saguenay–Lac-Saint-Jean que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a couronné les lauréats régionaux des Grands Prix santé et sécurité du travail. Lors de ce dévoilement, trois employeurs se sont distingués par leurs réalisations dans la catégorie Innovation, pour avoir mis en œuvre des projets tangibles ou des démarches proactives visant à prévenir les accidents et les maladies liés au travail, voire à sauver des vies! Petites et moyennes entreprises - Ceradyne Canada allège le poids du travail [caption id="attachment_3163" align="alignleft" width="201"](Courtoisie : CNESST) (Courtoisie : CNESST)[/caption] De façon répétitive, les travailleurs assignés aux tables d’inspection devaient manipuler de lourdes plaques d’aluminium, de formats et de poids variables. Cela leur causait des douleurs au dos, au cou, aux épaules et aux mains. Tous les travailleurs concernés par cette tâche ont participé à la recherche de solutions. Après plusieurs années de démarches et d’essais, comme aucun fournisseur n’arrivait à proposer un équipement adéquat, l’entreprise a reconfiguré le poste. Avec l’aide de ressources en ergonomie, elle a conçu un palonnier spécial attesté par un ingénieur et a ajouté deux ponts roulants à gravité zéro, puis elle a fait concevoir un manipulateur vacuum sur mesure pour saisir les plaques une à une. Ces procédés rendent la manipulation facile, évitent les mouvements répétitifs et réduisent les efforts physiques, si bien qu’une lourde plaque peut être déplacée par une légère pression d’un seul doigt, comme si la charge flottait dans l’air. Grandes entreprises - Transport F Gilbert enterre les pelles! [caption id="attachment_3164" align="alignright" width="201"](Courtoisie : CNESST) (Courtoisie : CNESST)[/caption] Cette entreprise œuvre dans le domaine du transport, de la location de machinerie lourde et du déneigement. L’hiver, pour effectuer l’épandage de sable dans les allées et sur les trottoirs chez les clients, les travailleurs devaient charger manuellement les petites sableuses (Kubota) à même un tas de sable. Le pelletage et le soulèvement de la charge au-dessus des épaules rendaient la tâche pénible. Informée du problème, l’entreprise a créé une unité de chargement de petites sableuses, une solution simple, mais efficace! Pour ce faire, elle a retiré l’épandeur d’une benne de camion-sableur. Puis, la benne a été installée sur des blocs de béton à une hauteur permettant au convoyeur de déverser le sable directement dans le réservoir de la petite sableuse stationnée en dessous. Pour le ravitaillement, l’opérateur n’a qu’à positionner son véhicule et à sortir pour aller actionner les commandes de déversement situées à distance sécuritaire. L’innovation fait d’une pierre deux coups : les travailleurs n’ont plus besoin de pelleter pour faire le plein de sable et les piétons circulent en toute sécurité, sur des surfaces bien sablées! Organismes publics - Ville d’Alma met la technologie wi-fi au service de la sécurité [caption id="attachment_3165" align="alignleft" width="201"](Courtoisie : CNESST) (Courtoisie : CNESST)[/caption] L’aréna du Centre Mario Tremblay utilise une surfaceuse de glace (Zambonimc). L’accessibilité au poste de remplissage d’eau très chaude présentait des risques de brûlures pour les travailleurs. En plus, le débordement lors du remplissage laissait presque à tout coup le sol mouillé, ce qui pouvait occasionner des chutes et des glissades. Les préposés à l’entretien, les plombiers et un technicien aux appareillages ont mis au point une solution. Il s’agit d’un système de remplissage automatique qui a été installé au réservoir de la surfaceuse. Il fonctionne à l’aide d’un système composé d'un routeur wi-fi et de deux capteurs, l’un pour le contact autorisant le remplissage et l’autre pour le niveau d’eau, lequel fait stopper le remplissage lorsque le réservoir est plein. Des crochets de retenue des tuyaux ont été installés sur la surfaceuse de sorte que le tuyau ne peut plus sortir et déverser son contenu au sol. Deux postes de remplissage ont été aménagés pour alimenter la surfaceuse de chaque côté.

Commentaires