Jonathan Thibeault
Auteur

Jonathan Thibeault

SAGUENAY – Un pas de plus pour le projet « Vaudreuil, au-delà de 2022 » de Rio Tinto (RT). La multinationale injecte 16,8 M$ dans la réalisation d’une étude de faisabilité visant le prolongement des opérations de l’usine Vaudreuil, en prévoyant entre-autres un deuxième site de dépôt dans le boisé Panoramique.

Selon RT, les consultations entamées en 2015 auprès de différents groupes, des employés et d’intervenants économiques ont contribué à améliorer et à bonifier le projet. La compagnie prévoit poursuivre ses démarches avec les groupes de travail. « Nous franchissons aujourd’hui un autre jalon important dans le cadre du projet Vaudreuil 2022 – Phase 1. L’investissement de 16,8 millions de dollars se veut un signal positif pour le futur de l’Usine Vaudreuil. Il reconnaît tout le travail accompli, les efforts importants et l’engagement des employés de l’usine. Les études de faisabilité représentent une étape importante afin de poursuivre les opérations de cette usine, qui a maintenant plus de 80 ans », a souligné le DG du Complexe Jonquière, Jean-François Nadeau.

Firmes d’ingénierie bientôt au travail

Dès l’automne, les firmes Hatch, SNC-Lavalin et Proco entameront le processus visant à établir les coûts réels de la première étape du projet industriel. « Dès les prochaines semaines, nous amorcerons les travaux préparatoires de l’étude d’impact en compagnie de nos partenaires d’affaires. La mise en opération est prévue pour 2020 », a mentionné M. Nadeau.

Démarches de longue date

Les démarches visant à prolonger la durée de vie de l’usine Vaudreuil de Rio Tinto sont entamées depuis 2008, mais ce n’est que depuis 2015 que des démarches de consultations ont été entreprises. La première phase prévoit la construction d’une usine d’assèchement de la bauxite et l’augmentation de la hauteur du site de 30 mètres à son point le plus élevé au centre. La restauration du site actuel serait enclenchée lorsque l’exploitation sera terminée. Quant à la construction du deuxième site, les travaux devraient débuter d’ici 2024 et la multinationale prévoit l’exploiter jusqu’en 2047.

Commentaires