Auteur

Julien B. Gauthier (Trium Médias)

MÉTABETCHOUAN-LAC-À-LA-CROIX – La crise sanitaire et le confinement ont été pour plusieurs commerces une véritable traversée du désert. Une simple blague a complètement changé la donne et a permis à la chocolaterie Chocolats Rose Élisabeth d’augmenter ses ventes de 30 %.

Peu avant la crise, l’entreprise avait plusieurs commandes de figurines de chocolats pour des campagnes de financement, notamment du Collège d’Alma. L’institution avait commandé près de 2000 coqs d’une centaine de grammes chacun. Elle a toutefois été contrainte d’annuler sa commande. En conséquence, Chocolats Rose Élisabeth est restée avec d’importants surplus.

À travers la morosité, l’équipe a décidé de nommer ces quelque 2000 coqs en chocolat « Horacio », en l’honneur du directeur national de la Santé publique, devenu une figure bien connue des Québécois.

« Notre entrepôt était plein de ces petites figurines et elles n’avaient pas encore été nommées. Juste pour rire, on lui a donné le nom d’Horacio. Par la suite, TVA Nouvelles nous a contactés pour qu’ils puissent en parler au journal du soir. Ça s’est ramassé le lendemain matin à Salut Bonjour. Aussitôt, les gens se sont mis à aller sur notre boutique en ligne pour en commander les "Horacio" et plusieurs autres produits. Ça n’a pas été très long que tout a été écoulé. On a été obligés d’en refaire », explique Stéphan Boivin, employé de Chocolats Rose Élisabeth.

Succès instantané

Dès la diffusion à Salut Bonjour, les commandes de partout au Québec et même dans les autres provinces se sont multipliées.

« On avait à peine le temps de remplir la boutique que les figurines étaient déjà en rupture de stock. On recevait les commandes à coup de centaine, on les emballait et on les envoyait sur expédition. En plus de faire la production, moi, mes parents et mes beaux-parents faisions même des journées de livraison un peu partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean », raconte-t-il.

L’histoire ne dit pas si Horacio Harruda a lui-même pu déguster ces coqs en chocolat, ou même s’il en a entendu parler. En revanche, une dizaine d’employés du ministère de la Santé et des Services sociaux se sont procuré des chocolats « Horacio ».

Somme toute, l’entreprise qui se trouve à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix continue de voguer sur son succès, puisque des clients de partout au Québec continuent de faire des commandes.

« On a eu des clients qu’on n’aurait jamais eus si on n’avait pas eu ces petites figurines-là. Malgré tout, la COVID a été une période bénéfique et très achalandée pour nous », a conclu Stéphan Boivin.

Commentaires