Jonathan Thibeault
Auteur

Jonathan Thibeault

SAGUENAY – Dans le but de soutenir son fonds de capitalisation, le Fonds d’entraide communautaire (FEC) lancera, le 1er décembre, son concept solidaire de financement « Vendredi Startup », qui implique les entreprises et institutions régionales en permettant le port du Jeans chaque vendredi, moyennant une contribution de 2 $ par semaine. Le FEC espère ainsi amasser au moins 90 000 $.

En entrevue avec Informe Affaires, la conseillère en développement entrepreneurial, Célia Denigot, a précisé que cette initiative permettrait à la communauté de soutenir le développement de projets d’affaires au Saguenay-Lac-Saint-Jean. « Notre mission est d’accompagner les entrepreneurs qui n’ont pas accès au financement régulier en supportant leurs initiatives sous forme de microcrédit, financé à partir d’un fonds qui provient de plusieurs sources. Afin d’atteindre nos objectifs et répondre adéquatement à la demande de notre clientèle, nous avons pensé mettre en place le vendredi startup », a-t-elle déclarée.

« Cette initiative pourrait contribuer à l’augmentation des sommes disponibles dans notre fonds, en plus de permettre aux employés des firmes participantes à vêtir le jeans tous les vendredis, en contrepartie d’un don de 2 $ », mentionne-t-elle, en ajoutant que les organisations participantes auront du matériel promotionnel et une tirelire pour amasser les contributions de ses salariés.

Mouvement régional

L’idée derrière le « Vendredi Startup » est de créer un mouvement régional. « Pour encourager le développement socioéconomique de la région et de l’entrepreneuriat, nous croyons que notre initiative sensibilisera les chefs d’entreprises, mais aussi les employés à la cause du financement de projets d’affaires », souligne la conseillère en développement entrepreneurial.

L’objectif du FEC est d’amasser au moins 90 000 $ grâce à cette campagne qui sera implantée pendant un an dans chaque compagnie. « Afin de contribuer à l’essor de projets, nous avons créé trois fonds spéciaux parmi notre enveloppe générale. Nous voulons aider l’entrepreneuriat au féminin, l’économie sociale et les projets intergénérationnels. Au total, nous espérons amasser 90 000 $ grâce au financement solidaire, mais l’objectif peut être dépassé », conclut Mme Denigot, en précisant que le FEC est souvent le premier palier de financement pour les entrepreneurs.

Commentaires