Jonathan Thibeault
Auteur

Jonathan Thibeault

SAGUENAY – La créativité, l’écoute et la rigueur sont trois caractéristiques d’Émilie Simard, propriétaire de Kréa2 et baignant dans le monde des affaires depuis maintenant trois ans. Cette entrepreneure-artiste savait depuis longtemps qu’elle voulait travailler à son compte. Découverte de celle qui conjugue le graphisme, la peinture, l’impression et la photographie au quotidien.

« J’ai travaillé deux ans pour Guy Bouchard [président éditeur d’Informe Affaires NDLR] en tant que graphiste. J’ai été responsable de la conception graphique signets funéraires. Je me suis forgé une bonne expérience dans la gestion de projets avec des clients », mentionne Émilie Simard. « Lorsque j’ai su que monsieur Bouchard voulait se départir de la portion conception graphique et de la photographie de son entreprise, je me suis porté acquéreur des actifs afin de fonder ma propre entreprise spécialisée dans le graphisme, l’impression et l’art sur mesure », relate Émilie Simard.

Un achat déterminant

Pour l’artiste multidisciplinaire de formation, l’achat d’actifs d’une compagnie était rassurant afin de démarrer sur de bonnes bases. « En ayant de l’équipement et une liste de clients dès le dé- part, ça m’a vraiment aidée à façonner mon entreprise. Aujourd’hui, je possède une clientèle assez diversifiée et j’ai toujours ma clientèle pour la conception de signets funéraires. Celle-ci occupe le tiers de mon temps et c’est ce qui me garantit une certaine sécurité. D’ailleurs, je suis très reconnaissante que les maisons funéraires m’aient suivie, malgré le fait qu’ils ne me connaissaient pas en tant qu’entrepreneure. Au final, je crois que j’ai gagné leur confiance et ils savent que je vais livrer la marchandise », explique-t-elle. « Il m’arrive quelques fois d’avoir des demandes de dernière minute de la part de compagnies funéraires. Que l’atelier-boutique soit ouvert ou fermé, ils savent qu’ils peuvent compter sur moi et qu’ils auront le matériel rapidement », précise la femme d’affaires, dont la rigueur est l’un de ses mots d’ordre depuis le tout début.

Investissement de 30 000 $

Kréa2 est sur le point de recevoir un mini laboratoire photo qui permettra d’offrir le service d’impression, pour les photographes notamment. « Cet investissement-là me sera très utile et pourra bénéficier aux photographes de la région qui ont besoin de faire imprimer leurs photos. Le défi sera de les accrocher pour qu’ils fassent affaire avec moi », affirme la propriétaire.

L’art au cœur de Kréa2

Depuis son déménagement à la fin de l’année 2016, dans un espace un peu plus grand et ayant une façade sur le carré Davis, Émilie Simard a maintenant le loisir d’intégrer l’art à son commerce. « À l’entrée, j’ai installé une galerie d’art qui présente des œuvres d’artistes que je connais ou que je veux encourager. Mon local possède de hauts plafonds qui me permettent de mettre les œuvres à l’avant-plan », souligne-t-elle, en ajoutant que l’art est au cœur de son entreprise. « La création artistique est très importante pour moi et elle fait partie intégrante de mon entreprise. Chaque demande est unique et met à profit ma créativité ».

Celle qui est en train de compléter un baccalauréat en enseignement des arts aspire à se lancer dans un projet immobilier à long terme. « Posséder ma propre bâtisse et héberger des artistes est un rêve pour moi. En ayant un bâtiment, je pourrais en offrir davantage aux gens, dont des ateliers d’arts. Évidemment, c’est loin d’être réalisé. J’y vais étape par étape, mais c’est un projet que j’aimerais bien réaliser », a-t-elle conclu. Pour inf. : krea2.ca

Commentaires