Auteur

Dominique Savard

SAGUENAYLAC-SAINT-JEAN ― Développement économique 02 (DE 02) présidé par André Paradis, préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, regroupe les cinq MRC de la région afin d’initier et piloter des projets structurants dont les enjeux dépassent les barrières territoriales de chacune des MRC. L’organisme régional supervise le CMAX, la base de données des entreprises ainsi que la gestion du Fonds régional de FRTA 02 (Fonds régional de transformation de l’aluminium de Rio Tinto).

« Notre organisme est la suite de l’ancienne Association des CLD du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui ont été abolis par le gouvernement du Québec. Nous, les préfets de la région et nos responsables de développement économique de chacune des cinq MRC, effectuons le même travail que l’ancienne Association des CLD. Nous pilotons des projets structurants sans égard aux frontières de chacun de nos secteurs respectifs », expliquent André Paradis et la mairesse de Saguenay Josée Néron, vice-présidente de DE 02.

L’importance de travailler en concertation sur la façon d’unifier et piloter des projets structurants pour assurer des retombées économiques sur l’ensemble des MRC est primordiale dans la mission de DE 02. « Chez nous, dans la région, c’est facile de travailler en concertation. Vous n’avez pas fini d’entendre parler du Saguenay-Lac-Saint-Jean. D’ailleurs, quand on parle au ministère de la façon dont les sommes ont été distribuées au FARR (Fonds d’appui au rayonnement des régions), on parle de nous comme un exemple. Les gens disent qu’on travaille réellement en concertation et que nous essayons de choisir des projets qui vont avoir des retombées pour faire en sorte que chacun va en avoir permettant de bien se développer. Les régions qui se démarquent sont celle qui travaillent ensemble et ne portent qu’un message auprès des gouvernements supérieurs », ajoute Mme Néron et M. Paradis.

Les deux élus affirment que les yeux de DE 02 sont tournés du côté du développement économique et des retombées régionales. On cherche à diversifier l’économie tout en maintenant une veille sur les employeurs et entreprises qui dont déjà implantés dans la région.

Le transport

Le secteur du transport attire également une attention particulière pour le DE 02, surtout avec la venue des grands projets comme Ariane Phosphate et Métaux BlackRock. « Nous voulons permettre de plus en plus que l’axe entre le Nord et la zone industrialo-portuaire de Grande-Anse se fasse de façon naturelle. Si l’on veut aussi que des parcs industriels s’implantent autour du Lac et qu’on ne les retrouve pas nécessairement à côté d’un quartier résidentiel, il y a des façons de faire. Une étude a déjà été commandée à Saguenay et une ressource en transport ferroviaire analyse l’ensemble de la région pour que le lien se fasse et ce, à la bonne place pour l’ensemble des municipalités. Tout cela émane du Sommet économique de 2015. On vous parle du train, mais il y a aussi l’autoroute qui doit se prolonger, et il y a aussi le transport maritime et aérien. Il ne faut pas que le développement économique soit bloqué par un manque de structure en

transport », de conclure les deux élus.

Commentaires