Auteur

Dominique Savard

SAGUENAY― Le 40e Salon de l’emploi à l’Université du Québec à Chicoutimi propose 1 000 postes à combler, aujourd’hui, au Centre social de l’UQAC. Quelque 60 exposants regroupant 120 recruteurs attendent les diplômés universitaires, collégiaux ou professionnels à la recherche d’un emploi. Deux entreprises provenant de Québec ont toutefois dû annuler leur présence en raison de la tempête.

Organisé par l’Association des diplômés de l’UQAC (ADUQAC), l’événement se déroule sous le thème « À vous de choisir ». « C’est la première année que nous demandons aux entreprises combien d’emplois disponibles ils ont à offrir. Ça serait également une bonne idée de faire le suivi pour la prochaine année sur le nombre qui a été comblé à la suite de notre Salon. Nous mettons l’accent sur les emplois qui nécessitent un diplôme supérieur, mais il y en a pour tout le monde aussi. C’est la première fois que nous sommes en même temps que la Semaine de la persévérance scolaire et je trouve que c’est un bon « fit ». Les étudiants peuvent ainsi trouver un travail dans le domaine où ils ont mis tant d’efforts », explique Samuel Taillon, agent de liaison de l’ADUQAC.

Pour ce 40e anniversaire, l’étudiant est au centre de ce Salon de l’Emploi. Dans le contexte d’aujourd’hui où il n’y a pas de problème pour trouver un travail, les organisateurs misent plutôt sur le « bon emploi ». « Nous voulons mettre à profit le talent et la formation. C’est pourquoi nous avons ajouté des activités s’adressant aux recruteurs et non aux chercheurs d’emplois. Par exemple, il y aura un panel de sept étudiants « milléniaux » qui parleront de leurs attentes, de ce qu’ils recherchent dans une entreprise », précise M. Taillon. Ainsi, les Thomas Aubin, Audrey Lapointe, Joanie Lemelin, Maxime Savard, Idris Karagoz, William Déry et Samuel Julien, discuteront cet après-midi sur le thème « Comment séduire les finissants », soit de l’importance pour eux au moment de choisir l’entreprise où ils mettront à profit leur talent.

Deux autres conférences sont également prévues. Julie Dufresne, la fondatrice de la plateforme nationale Emploiretraite.ca qui compte 25 000 candidats abonnés, parlera de ce que les retraités et travailleurs expérimentés recherchent. De leurs côtés, Heba Alashi, spécialiste en acquisition de Talents Campus au Québec chez RBC et Vanessa Larouche-Brisson, Conseillère services bancaires chez RBC, s’entretiendront avec l’auditoire sur le thème « Bâtir sa marque personnelle », un élément essentiel dans votre recherche d’emploi et les moyens de façonner l’impression que vous faites.

Bon pour les employeurs

Parmi les 60 exposants, la firme de génie-conseil Cegertec tout récemment achetée par la multinationale Stantec, est à la recherche d’ingénieurs juniors ainsi que de techniciens mécaniques et électriques.

« Le recrutement est vraiment difficile, surtout pour les ingénieurs d’expérience. L’an dernier, le Salon de l’UQAC nous a permis de faire le suivi avec trois personnes que nous avons par la suite embauchées. Nous aimerions bien en faire autant cette année », souligne Roxanne Tremblay, partenaire d’affaires aux Ressources humaines.

Commentaires