Auteur

Frédérica Fortin-Foster

N.D.L.R. Le texte qui suit fait partie d’un dossier rédigé dans le cadre du cahier thématique dont le thème est : Informe Affaires : 15 ans à propulser les entreprises d'ici, publié dans notre édition du mois de juin.

SAGUENAY – Informe Affaires, depuis 2009, a traversé diverses phases d’outils pour améliorer le travail et l’efficience de ses employés. Depuis le lancement de son premier site Web en 2015, près de 150 000 $ ont été investis dans la transformation numérique.

« La transition numérique ne passe pas seulement par la création d’un site Web et d’une application selon moi, mais plutôt par l’outillage des départements afin d’augmenter l’efficacité et la productivité des effectifs », affirme Maxime Tremblay, président-directeur du journal Informe Affaires.

Dates importantes

Le 11 h 45 a été instauré peu après le lancement du site Web. À l’époque, l’infolettre devait être programmée manuellement, ce qui, selon M. Tremblay, rendait le processus beaucoup plus long, complexe, et moins productif, avec une marge d’erreur plus élevée pour les journalistes. En 2017, le site Web a été revisité et, un an plus tard, le virage numérique a officiellement débuté grâce au partenariat avec les Éditions Nordiques.

« Lorsque je constate que des tâches sont effectuées de manière inefficace, je dois trouver une solution pour maximiser le rendement et faciliter les tâches des employés. Le moindre effort pour le maximum d’efficacité, c’est-à-dire éliminer les tâches sans valeur ajoutée. Cela leur permet de consacrer leur énergie à d’autres activités et de participer davantage aux idées et projets », souligne-t-il.

Les Éditions Nordiques, basées à Baie-Comeau, détiennent les licences Illico et Mélody, qu’Informe Affaires utilise depuis 2023. En plus de ces outils, le journal bénéficie de l’accès à l’équipe de graphisme des Éditions Nordiques. Illico permet aux représentants de réserver les espaces publicitaires en liaison directe avec l’atelier de graphisme à Baie-Comeau. Quant à Mélody, il facilite le montage du journal, permettant à chacun de contribuer.

Virage inévitable

Le virage numérique chez Informe Affaires a été quelque peu précipité par le départ à la retraite de Lise Lebeuf en 2018, un poste que l’organisation devait impérativement combler. Mme Lebeuf était responsable de la comptabilité, de la réception des appels, du graphisme des publicités et du montage du journal avec InDesign.

« Quand une employée accomplissait de nombreuses tâches complexes, comment la remplacer ? Nous n’avons pas eu d’autre choix que d’automatiser ces tâches, notamment grâce à notre partenariat avec les Éditions Nordiques. »

Maxime Tremblay affirme que tous les outils nécessaires sont en place, et que le travail à venir se concentrera sur la connectivité entre les différents produits.« Pour nos prochaines initiatives liées au virage numérique, nous mettrons l’accent sur l’interconnectivité des outils afin de maximiser l’efficacité de l’organisation et de la recherche. La numérisation des installations, surtout en ce qui concerne le site Web, c’est un peu comme des rénovations dans une maison. Nous nous devons de remettre au goût du jour après quelques années afin de suivre les tendances et de répondre aux attentes de nos lecteurs », conclut-il.

Commentaires