Auteur

Frédérica Fortin-Foster

SAGUENAY – Les festivaliers et amateurs de soupers-terrasses pourront, dès la fin mai, venir profiter de l’ambiance du restaurant Le Patio situé sur la rue Racine à Chicoutimi. Ce sont Benjamin Lee et Dérek Côté qui seront aux commandes de ce concept pour la saison estivale à venir.

« Nous avons pour mission de faire redécouvrir Le Patio aux gens de la région. L'année dernière, l'endroit a fermé ses portes en milieu de saison, ce qui est regrettable car les locaux appréciaient vraiment l'ambiance. C'est pourquoi nous voulions relancer l'expérience à notre façon », explique Benjamin Lee, co-propriétaire de l'établissement.

Une année test

Le futur de l’entreprise Le Patio reste indéterminé, car le bâtiment n'appartient pas à M. Lee et M. Côté ; elle est à vendre par son propriétaire actuel. Les deux associés se concentrent tout de même sur la saison à venir. Ils cherchent à bien comprendre le concept, à évaluer l'enthousiasme des clients, et verront par la suite ce que les prochaines années leur réservent.

« Nous anticipons un été animé avec les nombreux festivals à venir, et nous serons prêts à accueillir les touristes et les festivaliers d’ici quelques jours. Nous prévoyons également organiser des événements avec des artistes musicaux pour que nos clients se sentent attachés à l'endroit et que le lieu devienne un incontournable au Saguenay-Lac-Saint-Jean », souligne M. Lee, également propriétaire des restaurants le Sam Sam et Le Délice à Jonquière.

Au menu

Les deux propriétaires visent à attirer une clientèle variée en ouvrant en après-midi jusqu'à une heure très tardive le soir, afin de combler les familles, les groupes d'affaires et les jeunes adultes.

« Ce qui définit Le Patio comme l'endroit de l'année, c'est certainement la vue sur la Zone Portuaire. Pendant les festivals, ce sera un lieu privilégié pour les 80 places disponibles, où les clients pourront regarder les spectacles tout en dégustant notre menu diversifié et nos cocktails spéciaux. […] Notre équipe s'est rapidement complétée. Nous avons contacté des personnes que nous connaissions déjà dans le domaine, et la plupart étaient prêtes à embarquer dans ce projet », conclut-il.

Commentaires