Auteur

Karine Boivin Forcier

ROBERVAL – La Première Nation des Pekuakamiulnuatsh, les Atikamekw de Wemotaci, la MRC du Domaine-du-Roy et Hydro-Québec annoncent un partenariat pour le développement d’un projet d’éolien dans la zone Chamouchouane. Celui-ci pourrait atteindre jusqu’à 3 000 mégawatts (MW).

Cette initiative de développement éolien pourrait représenter des investissements de quelque neuf milliards de dollars. Elle se positionnerait comme l’une des plus importantes en Amérique du Nord.

« Il s’agit d’une annonce majeure pour notre territoire. Nous sommes fiers de collaborer avec les Premières Nations et Hydro-Québec pour prendre en main le développement de notre potentiel éolien afin de générer d’importantes retombées pour nos communautés », a fait valoir le préfet de la MRC du Domaine-du-Roy, Yannick Baillargeon, par voie de communiqué.

Étape importante

Le partenariat a été entériné par décret gouvernemental le 12 juin. Selon les parties prenantes, il s’agit d’une étape importante dans la mise en œuvre de la Stratégie de développement éolien d’Hydro-Québec. Celle-ci stipule que les Premières Nations et les MRC participent dès le départ à l’élaboration de projets à titre de partenaires et actionnaires.

« Ce partenariat historique représente un jalon important de la relation durable que nous souhaitons voir se développer entre les Premières Nations, Hydro-Québec et nos partenaires. Nos collectivités doivent être au coeur des projets d’envergure tels que celui-ci, notamment en ce qui concerne l’acceptabilité sociale. En ce sens, l’implication des partenaires communautaires est incontournable », a affirmé le chef de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh, Gilbert Dominique.

Les participations sont réparties de manière égale entre les partenaires communautaires (50 %) et la société d’État (50 %). En devenant actionnaires, les Premières Nations et la MRC du Domaine-du-Roy bénéficieront de revenus autonomes qu’ils pourront investir selon leurs priorités. La planification sera également faite de manière conjointe.

« Ce partenariat égalitaire incarne très bien la vision que nous avons présentée dans notre Stratégie de développement éolien. Avec nos partenaires locaux, nous allons entamer une démarche commune et collaborative qui aura des retombées pour l’ensemble du Québec », a déclaré Michael Sabia, président-directeur général d’Hydro-Québec.

Projet

Située au Saguenay–Lac-Saint-Jean, la zone Chamouchouane est d’une superficie d’environ 5 000 km2 et se démarque par la qualité et l’ampleur de son potentiel éolien. À terme, différents parcs éoliens pourraient y être aménagés. Les partenaires mèneront dès le mois prochain des initiatives qui permettront de confirmer un premier projet dans la zone, notamment avec l’installation d’équipements pour collecter des données sur la qualité du vent et la consultation du milieu.

L’élaboration des différents projets ciblant cette zone et leur réalisation se fera de manière progressive et coordonnée avec l’évolution du réseau de transport d’électricité. Des consultations sont prévues, dans une perspective d’acceptabilité sociale.

Commentaires