Auteur

Jonathan Thibeault

SAGUENAY — La bannière de restauration Holy Burgers est à la recherche d’un franchisé. Le concept spécialisé dans les smash burgers est entré dans sa phase d’expansion et cherche à s’établir dans la région afin d’y ouvrir un sixième restaurant.

Lancé en 2022 après la découverte de la méthode authentique aux États-Unis par l’un des actionnaires du franchiseur, le restaurateur établi dans la grande région de Québec est en pleine phase d’expansion. « Holy Burgers est né de la conversion de notre restaurant Frit’s burger et poutine. […] Nous avons voulu maîtriser solidement le concept en ouvrant quatre emplacements corporatifs : trois à Québec et un à Trois-Rivières. Nous venons de signer notre premier franchisé aux alentours de Montréal. Saguenay est notre prochaine destination », affirme d’entrée de jeu Sébastien Roussel, directeur général d’Holy Burgers.

Pourquoi s’établir au Saguenay–Lac-Saint-Jean comme prochaine étape ? Sébastien Roussel explique que la réponse de la population est excellente. « Les démarches sont encore au stade préliminaire. On sait que notre prochaine ouverture aura lieu à Chicoutimi. Groupe Blanchette, propriétaire des marques Shaker, Bière & Frites, Portofino et Sugar Daddy, reçois une très bonne réponse des gens de Chicoutimi sur les publications sociales et publicités qu’on lance », indique-t-il.

Démarches pour trouver un opérateur

Une campagne de visibilité est en cours sur les réseaux sociaux afin de susciter l’intérêt d’un potentiel franchisé. Pour M. Roussel, toutes les options sont sur la table quant à la formule que le restaurant pourrait avoir concernant sa superficie. Tout dépendra de la volonté du franchisé local selon le DG. « Nous sommes ouverts à une personne qui veut être un multifranchisé désirant développer plusieurs établissements. On n’exclut pas non plus l’idée d’un propriétaire de restaurant indépendant qui aimerait donner une nouvelle flamme à son établissement en profitant d’une structure solide de marketing, d’une image de marque et de la force d’un groupe. »

L’entreprise a déjà des contacts pour de potentiels locaux commerciaux, mais reste ouverte à d’autres options pour s’assurer de trouver le meilleur emplacement. La cible principale est Chicoutimi, en raison de la présence de l’université et d’un bassin de clientèle important, mais l’entreprise ne ferme pas la porte à Jonquière selon l’intérêt.

Un investissement minimal d’environ 200 000 $ est requis de la part de l’opérateur intéressé. L’établissement emploiera entre 12 et 17 personnes. « Une fois que nous signons avec un opérateur franchisé, nous sommes capables d’ouvrir très rapidement dans un horizon de 3 à 6 mois. Pour notre succursale des Galeries de la Capitale, nous avons eu les clés en novembre et nous avons ouvert en janvier », souligne-t-il.

Qualité et fraîcheur

Holy Burgers se distingue par l’utilisation d’ingrédients de haute qualité, comme la viande Sterling Silver, jamais congelée et toujours fraîche, le pain aux pommes de terre brioché et le fromage local pour les poutines. « Ce souci du détail permet de garantir des produits dignes des meilleurs restaurants, tout en étant servis avec la rapidité d’un fast-food. On se distingue par un service rapide où la fraîcheur des ingrédients et l’authenticité de chaque burger sont une priorité. La rapidité du service sera également un atout majeur, avec des délais de préparation variant entre 3 et 6 minutes », rappelle-t-il.

La configuration de l’espace joue un rôle clé pour la bannière, qui propose généralement peu de places assises et un concept de comptoir pour une expérience rapide et efficace. Le franchisé pourrait également choisir d’avoir un service au volant si l’emplacement choisi le permet. « Nous cherchons des locaux de 800 à 1500 pieds carrés avec 20 à 30 places assises. Pas de promesses extravagantes, pas de service à table ou d’événements festifs, mais des burgers de qualité exceptionnelle. Notre stratégie d’affaires est de vendre le plus de nourriture possible dans des espaces réduits, parce que c’est plus rentable », fait savoir Sébastien Roussel.

Une expansion québécoise
Même si elle arbore un nom anglophone, la marque Holy Burgers est un concept profondément québécois, ancré dans la culture locale, rappelle le porte-parole de la franchise. « Nous sommes prêts à bouger vite, mais pas à n’importe quel prix. Nous voulons nous assurer de trouver un bon fit avec quelqu’un avec qui nous aimons travailler », conclut M. Roussel.

Commentaires