Jonathan Thibeault
Auteur

Jonathan Thibeault

SAGUENAY – L’entreprise chicoutimienne Fabtech ID investira près de 2 M$ au cours des trois prochaines années afin de développer de nouvelles stratégies liées à l’Internet des objets. La firme souhaite ainsi se positionner comme leader dans le domaine des produits intelligents de sécurité.

En entrevue téléphonique avec Informe Affaires, le président-directeur général de Fabtech ID, Sylvain Deschênes, a confirmé qu’un important montant sera investi dans les trois prochaines années pour développer des logiciels ou produits innovants. « Nous faisons affaire avec de nombreuses entreprises du secteur industriel depuis 30 ans pour les conseiller au niveau de leurs produits de sécurité. Dans les dernières années, nous avons constaté quelques changements chez nos clients. Les entreprises sont de plus en plus à la recherche de nouvelles technologies qui leur permettent d’être plus productifs », mentionne-t-il.

Repositionnement stratégique

Le PDG ajoute que ces changements permettront à l’organisation de se placer parmi les grands joueurs. « Les prochains mois amorcent la transformation digitale de l’entreprise et de nos produits. Aujourd’hui afin de se maintenir compétitif sur le marché international, il faut s’assurer de demeurer à l’affût des nouveautés du marché et c’est exactement ce que nous faisons avec cette nouvelle façon de faire », a-t-il souligné.

Création d’emplois

En plus de se repositionner, de nouveaux emplois seront créés afin de répondre aux demandes de la clientèle. « Nous aurons très bientôt besoin de programmeurs, techniciens et spécialises en santé et sécurité au travail (SST) », précise M. Deschênes.

Mentionnons que Fabtech ID est une société sœur de CONFORMIT, qui est spécialisée dans le développement, la commercialisation et l’implantation le logiciel de gestion de la santé, sécurité et environnement. Les deux organisations collaboreront étroitement dans les prochaines années vers l’application de nouveaux procédés de leur industrie, comme c’est d’ailleurs le cas avec les produits de cadenassage qu’ils ont développé conjointement. « Nous comptons mettre davantage d’énergie vers les technologies 4.0, car c’est ce qui est de plus en plus demandé. Les domaines d’application sont assez larges, il faut profiter de la tendance qui est mondiale », conclut-il.

Commentaires